01/10/18

Yves de Sevin élu Président du directoire

regis-lassabe-yves-de-sevinLe conseil de surveillance de Fidal a élu Yves de Sevin Président du directoire, à compter de ce jour. Il occupera ces fonctions jusqu’en 2020, aux côtés de Régis Lassabe, désormais Directeur général.

Yves de Sevin, 62 ans, est titulaire d’un DEA de droit des affaires et de la distribution de l’université de Rennes et d’un DESS de fiscalité obtenu à l’université Paris II-Assas en 1982. Il débute sa carrière au sein de Fidal, qu’il rejoint en 1983 à Reims, en tant que conseil juridique stagiaire, puis intègre le bureau du Mans en 1990 comme Directeur du service fiscal. Sa progression l’amène, en 1999, à la tête de la direction régionale de Nantes (aujourd’hui renommée Val de Loire Océan). En 2008, il est élu membre du Directoire, avec pour principale mission la supervision des directions techniques du cabinet. En 2012, iI devient Directeur général, en charge notamment du développement des activités à l’international de Fidal. Il prend aujourd’hui les rênes du Directoire pour une durée de deux ans.


Régis Lassabe, 65 ans, est titulaire d’un DEA en droit du travail, obtenu à l’université de Bordeaux,… ainsi que d’un titre de moniteur de tennis diplômé d’Etat, après avoir été classé négatif. Il rejoint le cabinet, en 1978, en tant que conseil juridique stagiaire. En 1983, il prend la direction du bureau d’Angoulême, avant d’être promu à la tête de la direction régionale de Bordeaux en 1990 puis de celle d’Aquitaine-Limousin en 2006. En 2008, il est élu membre du Directoire, dont il devient Président en 2012. Il occupe désormais le poste de Directeur général.

Positionner Fidal comme l’acteur indépendant et incontournable en droit des affaires

Implanté en France depuis 96 ans à travers 90 bureaux, et fort de 2350 collaborateurs dont 1450 avocats et juristes, le cabinet s’affirme comme l’acteur indépendant et incontournable en droit des affaires. Depuis leur arrivée à la tête du Directoire en 2012, Yves de Sevin et Régis Lassabe mettent en œuvre une stratégie ambitieuse. Axée sur le développement, l’innovation et le management, elle se traduit notamment par :

  • la volonté d’apporter un véritable conseil stratégique à ses clients, en intégrant la fonction juridique et fiscale dans un écosystème entrepreneurial, composé de notaires, d’ingénieurs brevets, de fiduciaires, de banques et d’investisseurs en capital.
  • le développement des activités à l’international, en construisant un réseau de partenaires, pays par pays.
  • la mise en place d’une stratégie de transition digitale, en initiant un projet de transformation digitale du cabinet, mené en collaboration avec un cabinet de consulting spécialisé.
  • la formation des avocats du cabinet, en inaugurant Talents up, un programme de formation interne orienté vers le développement personnel et le renforcement des compétences managériales, et développé avec l’école HEC ; et plus largement en  instaurant un programme de formation continue pour tous les avocats.

Lire aussi :
FIDAL réorganise son département Droit du patrimoine avec la nomination de Jean-François Desbuquois et l’arrivée de Claire Farge


Mots-clés : ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *